Communiqué de presse

Informations du 20 février 2004

La Banque Coop SA progresse


BALE - En 2003, le bénéfice consolidé de l'exercice de la Banque Coop SA a progressé de 10,4% pour s'inscrire à CHF 38,3 millions. Le bénéfice brut a augmenté de 2,6%, atteignant ainsi CHF 93,5 millions. Les prêts hypothécaires ont gagné 7,3% à CHF 7,6 milliards et les fonds d'épargne et de placement 9,6% à CHF 4,5 milliards. Le produit d'exploitation s'est amenuisé de 2,7%, passant à CHF 228,2 millions, et les charges d'exploitation ont diminué de 6,1%, retombant à CHF 134,7 millions. Le cours de l'action Banque Coop a gagné 25,7% entre le 31.12.2002 et le 31.12. 2003, pour se situer à CHF 232.50. Le Conseil d'administration propose à l'Assemblée générale le versement d'un dividende brut inchangé de CHF 8.50 par action au porteur.

Willi Gerster, le président du Conseil d'administration, a parlé d'un "résultat très respectable dans un environnement difficile". Il a relevé que l'appartenance au groupe Banque Cantonale de Bâle représentait une grande chance pour la Banque Coop et a insisté sur l'importance d'un positionnement autonome pour la Banque Coop. Revenant sur l'évolution extrêmement satisfaisante du cours de l'action, il a indiqué que la demande du Conseil d'administration concernant l'introduction d'une action unique avait été accueillie très positivement par la bourse. Par ailleurs, l'intégration de l'action Banque Coop dans l'indice MSCI (Morgan Stanley Capital International) Switzerland Small Cap Index de même que parmi les placements favorables au développement durable de la Banque Sarasin & Cie SA et de la Banque Cantonale de Zurich ont été des facteurs d'augmentation du cours.

Hans Rudolf Matter, le président de la Direction générale, a constaté que la Banque Coop a continué également en 2003 à se développer au rythme engagé. "L'augmentation des prêts hypothécaires dans une concurrence de plus en plus aiguisée a été très remarquable", a-t-il déclaré. Au passif, c'est surtout le compte d'épargne Supercard, lancé en février 2003, qui a "largement dépassé nos propres attentes". A la fin de l'année, le volume de ce compte d'épargne exclusif, sur lequel l'apport de nouveaux fonds est récompensé par des superpoints, se situait à CHF 282 millions.

Le léger recul du résultat trouve d'abord son origine dans un résultat des opérations d'intérêts moindre. Selon H. R. Matter, un motif essentiel réside dans un transfert important d'hypothèques à taux variable en hypothèques à taux fixe dont la marge est nettement plus restreinte. A la Banque Coop, la part des hypothèques à taux fixe dans les prêts hypothécaires a augmenté de 27,4% à 74,2% entre le 31.12. 2001 et le 31.12.2003. Par ailleurs, les conditions extrêmement attrayantes accordées en période de promotion pour des produits comme l'hypothèque Start à l'actif ou le compte d'épargne Supercard au passif, ont diminué le résultat des intérêts.

Le recul du résultat a pu cependant être plus que compensé par une stricte gestion des coûts et par le recul manifeste des charges d'exploitation qui y est lié. Ainsi, les coûts d'exploitation informatique ont pu être fortement diminués. Les autres charges d'exploitation ont baissé de 11,6% pour atteindre CHF 59,2 millions. Les charges de personnel ont également reculé légèrement ( -1,4%), pour s'inscrire à CHF 75,5 millions.

Le bon résultat a permis à la Banque Coop d'affecter CHF 11 millions aux réserves pour risques bancaires généraux en vue de la croissance à venir. Selon les nouvelles règles relatives à la présentation des comptes, cette attribution ne peut plus être déduite dans la clôture consolidée, à l'inverse de la clôture individuelle. Le bénéfice de l'exercice consolidé a donc progressé de 10,4%, alors que la clôture individuelle a diminué de CHF 30,7 millions (- 15,8%) par rapport à l'année précédente. Le bénéfice du bilan s'est en revanche accru de 1,7% pour atteindre CHF 42,7 millions.

"Pour cette année, la stratégie de croissance sera poursuivie de façon conséquente", a annoncé H.R. Matter. La Banque Coop veut en particulier gagner de nouveaux clients. Le compte privé remodelé est un instrument essentiel pour atteindre cet objectif. Au 1er janvier, la Banque Coop a supprimé les frais de tenue de compte lorsque le solde minimum du compte est constamment au moins égal à CHF 1000.-. En outre, avec la carte Maestro Banque Coop, les francs suisses peuvent être retirés sans frais en Suisse auprès de tous les distributeurs d'espèces. L'introduction du compte privé exempt de frais a déjà entraîné une nette hausse de la demande au cours des premières semaines de 2004.

 

Comptes annuels consolidés 2003
Chiffres clés 

 

Pour tout complément d'information:
Christoph Loeb
Responsable Communication
Tél. 061 286 24 04
E-mail: christoph.loeb@bankcoop.ch