Communiqué de presse

Bâle, 24.02.2006

La Banque Coop affiche une belle croissance


Durant l'exercice 2005, le bénéfice brut de la Banque Coop SA a progressé de 11,0% à CHF 106 millions. Le produit d'exploitation a atteint CHF 246,8 millions (+6,0%), les charges d'exploitation ayant accusé une très légère augmentation à CHF 140,8 millions (+2,5%). Le bénéfice de l'exercice dépasse de 15,4% celui de l'exercice précédent avec CHF 59,3 millions. Le cours de l'action Banque Coop a grimpé de 37,1%, notant à CHF 72.00 et dépassant nettement le SMI (+33%). Le Conseil d'administration propose à l'Assemblée générale le versement d’un dividende inchangé de CHF 1.70 par action au porteur.

Le président du Conseil d'administration, Willi Gerster, a qualifié le résultat de "très réjouissant". Le bénéfice brut est passé de CHF 95,5 millions à CHF 106 millions (+11%) et le résultat d'exploitation de CHF 66,2 millions à CHF 76,0 millions (+14,8%). Cette hausse sensible est attribuable à une progression marquée du produit d'exploitation, assortie d'une stricte gestion des coûts. La liquidation de la société Dufour-Haus AG et, partant, l'assainissement définitif de charges remontant aux années 90 ont constitué une étape importante en 2005. Par conséquent, la Banque Coop n'établit plus de clôture consolidée et présente, à fin 2005, pour la première fois une clôture individuelle selon le principe True and Fair (image fidèle) ainsi qu'un bouclement individuel statutaire déterminant pour la répartition du bénéfice.

Croissance durable

En 2005, le total du bilan de la Banque Coop s'est accru à CHF 11,2 milliards. La nouvelle progression des prêts hypothécaires de 7,1% à CHF 8,8 milliards n'y est pas étrangère. Andreas Waespi, président de la Direction générale, a souligné que le pourcentage des objets d'habitation reste très élevé. Il en va de même pour le niveau de qualité. L'évolution des fonds d'épargne a, elle, été moins prononcée (+4,1% à CHF 4,8 milliards). Par contre, les autres engagements envers la clientèle ont enregistré une nette accélération de 29,1% à CHF 2,17 milliards. En 2005, la part des fonds de la clientèle a globalement augmenté de 7,4%. En tenant compte des emprunts et des prêts de lettres de gage, les fonds de la clientèle dépassent de près de 4% les prêts à la clientèle.

La hausse de 7,7% selon les DEC-CFB (directives de la CFB sur les dispositions régissant l'établissement des comptes) des avoirs gérés peut également être qualifiée de très réjouissante puisqu'ils culminent à un nouveau record de CHF 15,4 milliards.

Nette progression des revenus

Côté produit, toutes les composantes ont connu un développement réjouissant. Les opérations d'intérêts, la principale source de revenus de la Banque Coop, ont gagné 6,2% à CHF 169,4 millions. Ce résultat est attribuable en premier lieu aux opérations hypothécaires dont la progression a été plus forte que celle du marché, en dépit du resserrement des marges et des transferts de prêts à taux variable vers ceux à taux fixe. Leur part s'inscrit maintenant à 86,3% (exercice précédent: 82,4%). Avec une hausse de 8,6% à CHF 61,5 millions, les opérations de commissions et de prestations de services peuvent aussi être qualifiées de très satisfaisantes. Grâce surtout à des revenus supplémentaires provenant du négoce de devises et d'espèces, le produit des opérations de négoce s'améliore de 7,8% à CHF 14,2 millions. Pour finir, les autres produits ordinaires ont diminué de 52,5% à CHF 1,6 million, ce qui est imputable à un recul du résultat sur immeubles.

Stabilité des charges

Grâce à une gestion stricte des coûts, les charges d'exploitation n'ont pratiquement pas bougé par rapport à l'exercice précédent (+2,5% à CHF 140,8 millions). En données apurées du temps partiel (apprentis calculés à 50%), les effectifs se sont légèrement contractés de 628 à 614 unités de personnel. Le produit régulier revenu stable et la gestion conséquente des coûts se reflètent aussi dans le cost/income-ratio, . Comparé à l’exercice précédent, qui il s’est amenuisé par rapport à l'exercice précédent, passant de 59,0% à 57,0%.

Evolution réjouissante de l'action Banque Coop

Les progrès enregistrés par la Banque Coop profitent également à ses actionnaires. En effet, le cours de l'action poursuit sur sa lancée. Il a réalisé un bon de 37,1% pour noter à CHF 72.00 (exercice précédent: CHF 52.50). Le dividende brut proposé de 8,5% ou CHF 1.70 par action correspond à un rendement du dividende de 2,3%.

Envisager l’avenir avec optimisme

Le président de la Direction générale, Andreas Waespi, se montre confiant pour l'avenir. Grâce à l'apurement des charges du passé, à la rationalisation de l'organisation, à la concentration sur les opérations de détail et au partenariat avec la maison mère dont l'assise est solide, la Banque Coop est aujourd’hui fort bien préparée pour relever les défis des années à venir.

Chiffres clés